Chaque année en France, 150 000 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébral. Très souvent les conséquences sont dramatiques.

Hier, j’ai rencontré les médecins directement concernés par les actes de prévention de cette maladie à l’occasion de la journée des risques cardio-vasculaires. Beaucoup, sont venus aux ateliers de dépistage du risque.

Certains sont repartis rassurés, d’autres souhaitent prendre rendez-vous avec leur médecin traitant.

Bien évidemment la question de la disparition de la clinique est venue en discussion.

Madame le maire a regretté n’avoir pas été mise au courant de ce départ en avouant avoir fait tout ce qu’elle pouvait pour la garder à Pontault-Combault: cherchez l’erreur!