La presse du jour et la radio soulignent à l’envi,  les dysfonctionnements des services publics de l’Etat pour le traitement des routes enneigées.

Sauf que depuis la récente décentralisation, ce n’est plus l’Etat ni le Gouvernement qui sont directement responsables de l’entretien des voiries mais les Conseils Généraux.

Ainsi se sont près de 4 000 km de routes nationales qui ont été rétrocédées et confiées au soin du Département de Seine-et-Marne. On se souvient l’hiver dernier du très médiocre désenneigement assuré par les services départementaux, pourtant en 2009 comme en 2010, le Conseil général a largement fanfaronné en présentant ses services attendant la neige…l’arme au pied !

Une fois de plus, les élus de gauche ont montré qu’ils étaient bien meilleurs dans la communication que dans l’action.