Les quatre hommes du groupe d’union et d’opposition municipale de 2008 s’associent au sein de «  PONTAULT -COMBAULT  pour TOUS ». Attitude de mâles dominants ? Peut-être… Mais un nom fort mal choisi puisque les deux élues féminines en sont exclues et que deux des élus masculins n’habitent pas la ville. Alors ?

En tant que femme, on ne me trouvera jamais sur le terrain de la bassesse, des rumeurs, des mensonges et des dénigrements personnels. De plus, je ne me suis pas engagée en politique pour subir les diktats de certains élus dont on ne sait plus très bien où ils en sont politiquement par leurs multiples changements de partis ou leur double appartenance.

J’ai 65 ans, oui et alors ? On me dit que je fais partie du passé ? J’assume mon bilan : j’en suis fière et ne renie rien puisque je n’ai cessé de servir l’intérêt général en dehors de toute polémique politicienne qui n’intéresse personne. Engagée depuis plus de quarante ans dans la même idée politique gaulliste, je regrette profondément les divisions actuelles qui ne sont dues qu’à des ambitions personnelles malgré l’union décidée en mars 2008. Je continue à servir ma famille politique derrière Jean-François Copé et Christian Jacob ainsi qu’aux  Pontellois-Combalusiens en siégeant au Conseil Municipal. Je suis à la disposition de la fédération UMP pour préparer les échéances électorales stratégiques et cruciales à venir, en faisant partager à tous mon expérience politique.