Lors d’un déplacement ce matin au Marché International de Rungis, Valérie Pécresse, accompagnée d’une délégation d’élus franciliens, a rencontré les représentants des syndicats des professions et visité le Centre de Formation des Apprentis (CFA) de la Poissonnerie.

Alors que 120 000 jeunes Franciliens sortent chaque année du système scolaire sans diplôme, la présidente du groupe Mouvement Populaire a rappelé l’importance de l’apprentissage qui constitue une véritable passerelle pour l’emploi des jeunes.

 Face aux difficultés des apprentis à se loger à proximité de leur centre de formation et alors que seules 120 places sur les 2 500 promises par Jean-Paul Huchon entre 2004 et 2012 ont vu le jour, Valérie Pécresse a regretté qu’aucun projet d’internat ne soit prévu sur ce territoire.

 C’est l’occasion par ailleurs de déplorer le silence assourdissant de Jean-Paul Huchon sur la décision du Gouvernement de supprimer l’apprentissage dès 14 ans et le choix incompréhensible de la majorité de baisser de manière importante les aides régionales à ce secteur.

En effet, elle a décidé de réduire entre 2012 et 2013 :

- de 20% le budget alloué à l’apprentissage ;

- de 30% les investissements pour la rénovation des CFA ;

- de 870 € sur trois ans à 320 € sur un an, les aides aux apprentis ;

- la prime de base des employeurs de 1 200 € à 1 000 €.

 Pour Valérie Pécresse, le conseil régional d’Ile-de-France doit à l’inverse lancer un plan de relance de l’économie francilienne par l’investissement et la formation, et soutenir davantage les jeunes et les entreprises afin notamment de développer l’apprentissage et l’accès à l’emploi.